En finir avec le nucléaire. Pourquoi et comment Kindle

En finir avec le nucléaire. Pourquoi et commentCe livre clair et concis démontre avec lePDFEPUB #232la nécessité et la possibilité En finireBook #9734d'en finir avec le nucléaire Il commence par réfuter les arguments spécieux finir avec lePDF #10003de ses partisans sur l'indépendance énergétique prétenduesur la sûreté et la sécurité, qui seraient un privilège unique de la technologie nucléaire françaisesur le coût du kWh nucléaire, largement sous évaluésur les marchés étrangers juteux, fortement surestiméssur le contrôle grâce au nucléaire des émissions de gaz à effet de serre, marginalsur la question des déchets, nullement réglée Il expose les raisons pour lesquelles il faut en sortirle risque inacceptable d'un accident majeur dont les conséquences catastrophiques sont révélées par Tchernobyl et Fukushimala production de déchets radioactifs extrêmement dangereux pour des siècles et des millénairesl'utilisation et la diffusion de techniques permettant la prolifération des armes nucléaires Il replace ensuite la sortie du nucléaire dans le cadre d'une transition énergétioque que les inégalités de la consommation mondiale et les problèmes écologiques globaux rendent indispensable Alors que la situation singulière de notre pays nous mène à l'isolement et à l'impasse, les auteurs proposent un scénario raisonné de sortie du nucléaire, fondé sur un autre mode de consommation et de production de l'électricité, et discutent les conditions politiques et sociales dela transition Benjamin Dessus Ingénieur des télécommunications et économiste, il a travaillé à l'EDF, à l'Agence française pour la maîtrise de l'énergie AFME et au CNRS Spécialiste reconnu des questions énergétiques, il préside actuellement Global Chance, association d'experts indépendants dans le domaine de l'environnement, de l'énergie et du développement Bernard Laponche Polytechnicien, docteur ès sciences, il a travaillé au Commissariat à l'énergie atomique et été responsable syndical à la CFDT dans les annéeset , puis directeur général de l'AFME et conseiller technique de Dominique Voynet Il est maintenant consultant international dans le domaine de l'énergieCe livre clair et concis démontre la nécessité et la possibilité d'en finir avec le nucléaire Il commence par réfuter les arguments spécieux de ses partisans sur l'indépendance énergétique prétenduesur la sûreté et la sécurité, qui seraient un privilège unique de la technologie nucléaire françaisesur le coût du kWh nucléaire, largement sousévaluésur les marchés étrangers juteux, fortement surestiméssur le contrôle grâce au nucléaire des émissions de gaz à effet de serre, marginalsur la question des déchets, nullement réglée Il expose les raisons pour lesquelles il faut en sortirle risque inacceptable d'un accident majeur dont les conséquences catastrophiques sont révélées par Tchernobyl et Fukushimala production de déchets radioactifs extrêmement dangereux pour des siècles et des millénairesl'utilisation et la diffusion de techniques permettant la prolifération des armes nucléaires Il replace ensuite la sortie du nucléaire dans le cadre d'une transition énergétioque que les inégalités de la consommation mondiale et les problèmes écologiques globaux rendent indispensable Alors que la situation singulière de notre pays nous mène à l'isolement et à l'impasse, les auteurs proposent un scénario raisonné de sortie du nucléaire, fondé sur un autre mode de consommation et de production de l'électricité, et discutent les conditions politiques et sociales de la transition Benjamin Dessus Ingénieur des télécommunications et économiste, il a travaillé à l'EDF, à l'Agence française pour la maîtrise de l'énergie AFME et au CNRS Spécialiste reconnu des questions énergétiques, il préside actuellement Global Chance, association d'experts indépendants dans le domaine de l'environnement, de l'énergie et du développement Bernard Laponche Polytechnicien, docteur ès sciences, il a travaillé au Commissariat à l'énergie atomique et été responsable syndical à la CFDT dans les annéeset , puis directeur général de l'AFME et conseiller technique de Dominique Voynet Il est maintenant consultant international dans le domaine de l'énergieCe livre clair et concis démontre la nécessité et la possibilité d'en finir avec le nucléaire Il commence par réfuter les arguments spécieux de ses partisans sur l'indépendance énergétique prétenduesur la sûreté et la sécurité, qui seraient un privilège unique de la technologie nucléaire françaisesur le coût du kWh nucléaire, largement sousévaluésur les marchés étrangers juteux, fortement surestiméssur le contrôle grâce au nucléaire des émissions de gaz à effet de serre, marginalsur la question des déchets, nullement réglée Il expose les raisons pour lesquelles il faut en sortirle risque inacceptable d'un accident majeur dont les conséquences catastrophiques sont révélées par Tchernobyl et Fukushimala production de déchets radioactifs extrêmement dangereux pour des siècles et des millénairesl'utilisation et la diffusion de techniques permettant la prolifération des armes nucléaires Il replace ensuite la sortie du nucléaire dans le cadre d'une transition énergétioque que les inégalités de la consommation mondiale et les problèmes écologiques globaux rendent indispensable Alors que la situation singulière de notre pays nous mène à l'isolement et à l'impasse, les auteurs proposent un scénario raisonné de sortie du nucléaire, fondé sur un autre mode de consommation et de production de l'électricité, et discutent les conditions politiques et sociales de la transition Benjamin Dessus Ingénieur des télécommunications et économiste, il a travaillé à l'EDF, à l'Agence française pour la maîtrise de l'énergie AFME et au CNRS Spécialiste reconnu des questions énergétiques, il préside actuellement Global Chance, association d'experts indépendants dans le domaine de l'environnement, de l'énergie et du développement Bernard Laponche Polytechnicien, docteur ès sciences, il a travaillé au Commissariat à l'énergie atomique et été responsable syndical à la CFDT dans les annéeset , puis directeur général de l'AFME et conseiller technique de Dominique Voynet Il est maintenant consultant international dans le domaine de l'énergie.

    7 thoughts on “En finir avec le nucléaire. Pourquoi et comment Kindle


  1. says:

    Livre intéressant pour ceux qui ne connaissent pas le sujet Pour ceux qui souhaitent approfondir le sujet des ouvrages plus spécifique existent Un livre qui a le mérite de bien expliquer la situation de façon simple et pragmatique.


  2. says:

    Cet ouvrage peut être rapproché de celui d'Hervé Nifenecker, ingénieur, afin de les comparer thématiquement Tous deux ont été au CEA et leurs arguments portent.


  3. says:

    une approche intéressante mais pas beaucoup de grandes nouveautés pour qui s'intéresse de près au sujet! on en arrive à la conclusion que chacun peut prédire: il faut que chacun accepte de faire des efforts pour réduire ses dépenses énergétiques tout particulièrement!


  4. says:

    Mon opinion sur le nucléaire avant de lire ce livre était plutôt "hollandiste" à savoir: que l'exception française en matière d'électricité nucléaire doit être réduite progressivement compte tenu des risques potentiels que les acteurs de la filière nucléaire n'ont jamais brillé par leur transparence que le réchauffement climatique donne quand même quelques billes aux partisans du nucléaireAprès lecture, le propos des auteurs ne m'a paru guère convaincant et j'en suis à peu près au même point; comme d'autres lecteurs j'ai regretté la successions de chiffres qui auraient mérité des tableaux; plus surprenant est l'absence de références bibliographiques récentes (les bouquins ont souvent plus de 25 ans genre "Les dégâts du progrès").Les suggestions de lectures complémentaires sont bienvenues.


  5. says:

    J'ai été déçu par ce livre Certes il remplit son rôle de démystifier la question du nucléaire mais j'aurais aimé un livre plus synthétique avec des chiffres bien placés pour illustrer les propos Or on est submergé de données Malgré les encarts qui est censé nous éclaircir les idées, c'est l'inverse qui se produit Au final on commence à se lasser et à venir à la conclusion.Donc pour les amateurs/connaisseurs de cette question du nucléaire, vous serez ravi Pour le lecteur lambda qui veut diversifié sa lecture, passez votre chemin.


  6. says:

    Une démystification des idées reçues sur le nucléaire et des explications claires, fondées, sans charabia technocratique.Bien au delà du bilan l'auteur offre des perspectives intéressantes Sans jamais rien imposer, cet expert ne se prend jamais pour un gourou du terrorisme vert mais donne du grain à moudre et pose les bases de la réflexion sur les scenarii énergétiques envisageables.Engagée pour l'écologie, il figure en bonne place dans mes notes bibliographiques.


  7. says:

    Cet ouvrage est un livre publié par deux experts du secteur de l’énergie à la fin de l’année 2011 Il vient nourrir la polémique autour du nucléaire, relancée par la catastrophe de Fukushima qui a eu lieu en mars 2011 Ce livre fait 171 pages et retrace le parcours intellectuel des deux auteurs pour montrer à quel point la sortie du nucléaire est importante Il insiste sur le fourvoiement et le danger de la position française qui reste focalisée sur le nucléaire alors que le monde entier remet cette énergie en question Cet ouvrage est construit de façon très logique et progressive Il réfute dans un premier temps les arguments des partisans du nucléaire, expose ensuite les arguments des auteurs pour la sortie du nucléaire,puis replace cette nécessité dans le contexte mondial Pour finir, les auteurs présentent un scénario de sortie du nucléaire tout en intégrant les conditions politiques et sociales de cette transition.Cet ouvrage peut être qualifié de scientifique et de pédagogique, car il est réalisé par deux experts du secteur qui expliquent très clairement et progressivement l’impératif de la sortie du nucléaire Il a également un caractère politique car il entend prouver à quel point la position des gouvernements français successifs sur le nucléaire est dangereuse, et parce qu’il insiste sur la nécessité de changer de politique énergétique

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *