CD ´ Impact PDF µ

Impact[Télécharger] ➹ Impact Par Olivier Norek – Varanus.us Par le lauréat du Prix Maison de la presse, Grand prix des lectrices de Elle policier, Prix Le Point du polar européen Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille Pour les millions de victimes Par le lauréat du Prix Maison de la presse, Grand prix des lectrices de Elle policier, Prix Le Point du polar européen Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géantsPar le lauréat du Prix Maison de la presse, Grand prix des lectrices de Ellepolicier, Prix Le Point du polar européen Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géantsPar le lauréat du Prix Maison de la presse, Grand prix des lectrices de Ellepolicier, Prix Le Point du polar européen Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géants.

CD  ´ Impact PDF µ
    Have Kindle books sa fille Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géantsPar le lauréat du Prix Maison de la presse, Grand prix des lectrices de Ellepolicier, Prix Le Point du polar européen Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géantsPar le lauréat du Prix Maison de la presse, Grand prix des lectrices de Ellepolicier, Prix Le Point du polar européen Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géants."/>
  • CD
  • 348pages
  • Impact
  • Olivier Norek
  • 19 April 2017
  • 2749938643

    5 thoughts on “CD ´ Impact PDF µ

    Have Kindle books sa fille Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géantsPar le lauréat du Prix Maison de la presse, Grand prix des lectrices de Ellepolicier, Prix Le Point du polar européen Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géantsPar le lauréat du Prix Maison de la presse, Grand prix des lectrices de Ellepolicier, Prix Le Point du polar européen Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géants."/>
  1. says:

    « Impact » comme celui que causerait une météorite gigantesque qui après avoir pénétré notre atmosphère s’écraserait sur notre planète en causant d’immenses dégâts apocalyptiques Une météorite que nous aurions observée longtemps, très longtemps, identifiable au loin par des scientifiques avec de puissants télescopes avant que les astronomes amateurs la voient avec du matériel accessible à tous et enfin que l’ensemble de la population l’observe à l’œil nu…Reprenons ce scénario en y modifiant quelques détails En fait, remplaçons seulement la météorite par le changement climatique, oui oui, celui que nous causons enfin que nos modes de vie, de consommation causent… Et ça si nous devions choisir une date où ces dérives sont dénoncées, présentées à la face du monde je choisirais 1972 et la rapport Meadows, il y a donc maintenant près d’un demi siècle Et depuis, la menace des dégâts qu’elles causent ne fait que grossir… A l’œil nu, nous voyons disparaître les glaciers, la banquise, la biodiversité (60 % des espèces auraient disparu entre 1970 et 2015), les forêts quand, en parallèle grossissent les continents de plastiques, les usines de production de protéines animales, les cultures de soja, les territoires massacrés par l’exploitation des ressources énergétiques fossiles, les stockages de déchets chimiques et les profits, ceux réalisés par quelques multinationales aux mains de ces hommes et femmes avides de pouvoir et d’argent.Virgil Solal, à l’image de nombre d’entre nous, a vu les dégâts causés loin, en Afrique par exemple où il était amené à travailler, mais un peu comme nous, ce qui se passe ailleurs nous touche mais de loin, on se met des œillères Mais un beau jour, alors qu’il va devenir papa, leurs vies à Laura, la maman et lui basculent, la joie d’une naissance se transforme en deuil Le nourrisson ne survivra pas, elle est née, les poumons collés à cause de la pollution atmosphérique, chez nous, en France, à Paris.Virgil partira en croisade, de celle que l’on mène avec ses tripes, son âme, sans intérêts propres puisque sa vie s’est arrêtée à la perte de son enfant Ancien militaire, doué, intelligent, maîtrisant les moyens de communications modernes, il s’attaquera aux plus puissants, en commençant par le patron de Total…Olivier Norek nous avait déjà prouvé à quatre reprises qu’il était un auteur de polars sur qui il fallait compter, il nous a montré qu’il savait sortir des sentiers battus, de sa zone de confort avec « Entre deux mondes » un livre inclassable, d’une profondeur incroyable se déroulant en grande partie dans la « jungle » de Calais Avec Impact, il nous secoue, il s’engage encore plus, il a le courage de ne pas se cacher derrière une fiction, il y dénonce (références à l’appui) la cruauté de l’égoïsme humain Il utilise son talent de romancier pour nous passer des messages et dénoncer ces grands groupes capitalistes et les gouvernants qui trop souvent leurs servent de marionnettes.Bravo et respect Olivier Félicitations également à Michel Lafon d’éditer un tel roman qui en dérangera plus d’un.Pour finir, une petite note personnelle, comme Virgil, comme l’ont fait, ou essayé de faire les « gilets jaunes », nous pouvons essayer de nous en prendre aux plus hautes sphères de l’Etat pour crier nos colères et demander un peu plus de justice sociale et écologique Mais, n’oublions pas que nous avons en nos mains un outil encore plus efficace qu’un bulletin de vote ou une manifestation, notre carte bancaire… Grâce à elle, nous pouvons affaiblir les puissants et préserver notre planète, achetons local, de saison, des produits en circuits courts si possible n’ayant pas reçus de pesticides et entourés du moins d’emballages possibles, n’achetons pas ou peu de produits technologiques que nous remplacerons trop souvent, essayons de nous déplacer de manière la plus raisonnable possible, mettons un pull et baissons de deux degrés la température de notre thermostat… Nos parents ou grands parents ont entamé cette mode de la surconsommation qui détruit notre environnement, nous continuons allégrement mais, ne pouvons nous cacher derrière un « on ne savait pas »… Je ne dis pas que l’on doit vivre comme à l’âge de pierre, juste que l’on soit raisonnables Quoi que l’on fasse aujourd’hui, la planète se réchauffera encore et nous en souffrirons il ne faut pas se voiler la face Ce que nous déciderons aujourd’hui, permettra ou pas à nos enfants d’exister dans un monde viable pour notre espèce…


  2. says:

    C'est pas trop du Norek, ça ressemble plus à du chattam comme la théorie du complot Ça donne pas trop le moral, mais par contre il y a un sacré boulot derrière je ne sais que penser !!!


  3. says:

    Cela change de ses autres livres mais on le,lit comme,les autresJe n arrive pas à mettre les 5 étoiles ( cela les vaut)mais il dénonce tant de vérités dont les États n’ont rien à faire


  4. says:

    Virgil Solal et sa femme Laura ont perdu leur petite fille dès sa naissance en raison, semble t il, d’une maladie des poumons due à la pollution Il va chercher à venger sa fille et, par tous les moyens, y compris les plus violents, à contraindre les pollueurs à adopter vraiment la transition écologique.Après nous avoir séduits par une trilogie de polars nerveux, musclés, magnifiques, à l’intrigue ciselée comme un diamant (Code 93 (2013), Territoires (2014), Surtensions (2016)), Olivier Norek s'est perdu dans des univers qui n'étaient pas les siens (Entre deux mondes (2017), Surface (2019)) Il revient aujourd'hui avec un thriller consacré à l'écoterrorisme qui lui permet de réciter l’évangile vert sans oublier le moindre verset et de se faire le porte parole de la pasionaria adolescente Greta Thunberg.Son récit est alimenté par des articles de journaux et autres documents, certains fort douteux, qu’il liste à la fin, allant tous dans le même sens, sans aller voir une seule fois du côté de leurs détracteurs : non seulement sans écouter leurs arguments mais en refusant même ne serait ce que de les entendre.D'où un roman outrancièrement manichéen, dénué de toute subtilité, de toute complexité, qui légitime et même glorifie sans vergogne l'écoterrorisme et reprend sans ambages tout le credo rouge vert à la mode dans un récit apocalyptique à l’intrigue molle dont la fin se complaît dans une utopie niaise caricaturant la conclusion de Candide (« Il faut cultiver notre jardin »).Ajoutons en passant que le dialogue entre le président et sa plume (pages 105 110) est non seulement invraisemblable mais grotesque.Une déception aussi forte que mes attentes étaient grandes, espérant qu’Olivier Norek allait renouer avec le brio de ses débuts.


  5. says:

    C'est sans doute l'une des premières fois où je suis dans l'incapacité de donner un note precisePourquoi ?Olivier Norek a eu avec ce titre le courage de sortir de sa zone de confort, il propose non plus comme à ses début un roman policier urbain mais quasiment un conte moderne écologique.J'ai hésité à employer le mot conte parce qu'il y a une connotation imaginaire, utopique mais loin de moi l'idée de dénigrer cette histoire.Olivier Norek nous propose une histoire invraisemblable, certains pourront la trouver crédible, d'autre niaise mais cette histoire a le mérite de nous faire réfléchir sur la pérennité de notre société et du monde qui nous entoure.Un reproche : le traitement du thème choisi est trop manichéen, certes il y a les gros producteurs d'empreinte carbone, le déséquilibre de plus en plus important entre les riches et les pauvres, mais il n'est pas question de nos ressources limitées, de notre démographie galopanteC'est tout un pan de l'univers qui nous entoure, qui est absent, c'est un peu dommage.Olivier Norek a eu le courage de de vouloir s'attaquer à un thème très ambitieux, il le fait avec sa sensibilité, dès lors, il est difficile de porter un jugement impartial sur ce roman inclassable..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *